Actualités


       
UPU - COMMUNIQUE DE PRESSE: réseaux postaux et inclusion financière
Les réseaux postaux représentent un énorme potentiel pour augmenter l’inclusion financière, confirme une nouvelle étude de l’UPU et de la Banque mondiale Les personnes non-bancarisées, dont les pauvres, les personnes moins instruites et les sans-emploi ont plutôt tendance à solliciter les services financiers d’une poste que d’une banque, selon une analyse mondiale de l’Union postale universelle et de la Banque mondiale. L’étude Rôle des postes dans l’inclusion financière, présentée aujourd’hui à l’occasion du forum mondial sur l’inclusion financière pour le développement, organisé par l’UPU à Genève (Suisse), montre aussi que l’étendue et la taille du réseau postal peut augmenter de façon significative la détention de comptes par les plus démunis. Puisque seulement 44% des adultes dans les pays en développement où sont proposés des services financiers postaux détiennent un compte – soit à la poste, dans une banque ou les deux – contre un taux de bancarisation de 90% dans les économies à revenu élevé, les résultats indiquent qu’il existe encore un potentiel énorme pour les réseaux postaux en matière d’inclusion financière, soulignent les auteurs, des économistes de l’UPU et de la Banque mondiale. «Dans certains pays en développement et émergents, comme au Brésil, en Inde, en Chine, au Maroc ou en Afrique du sud, les faits démontrent que le réseau postal a largement contribué à bancariser la population», déclare José Ansón, économiste à l’UPU. «Ce qui est clair, c’est que ce réseau postal existe dans d’autres pays en développement, mais il est sous-exploité. Les choix de politiques sont au cœur de cet écart, et les pays voulant renforcer l’inclusion financière devraient en tenir compte.» Les résultats de cette nouvelle étude, qui dresse un profil mondial inédit des clients des services financiers postaux, sont basés sur les réponses de 150 000 adultes dans près de 150 pays au sondage Gallup mené pour le compte de la Banque mondiale et sa base de données mondiales sur l’inclusion financière de 2011. Les résultats sont plus affinés encore à partir des données obtenues auprès de 65 000 adultes dans 60 pays proposant des services financiers postaux afin de déterminer le type de clientèle qu’attirent les postes, comparativement aux institutions financières traditionnelles. Lorsqu’on compare les personnes détenant un compte auprès d’une institution financière ou auprès d’une institution financière ainsi que d’une poste à ceux détenant un compte à la poste uniquement, les résultats révèlent que ces derniers sont souvent plus pauvres, plus âgés, moins instruits et sans emploi. Lire l’étude Rôle des postes dans l’inclusion financière (en anglais): http://goo.gl/hDHMK1 Profil mondial Ce profil mondial inédit de la clientèle des services financiers postaux serait particulièrement utile pour les décideurs, soulignent les auteurs de l’étude. «Nos résultats offrent un nouvel éclairage sur le profil des clients que les postes bancarisent à travers le monde et permettent de mieux comprendre et tout en nuance comment les postes peuvent faciliter l’inclusion financière», déclare Leora Klapper, économiste principale au département de recherche de la Banque mondiale. «Les données suggèrent que les postes peuvent jouer un rôle moteur dans la prestation de services financiers aux populations plus vulnérables financièrement.» «A mesure que les économies des pays en développement progressent, les gouvernements peuvent utiliser le réseau postal pour verser les allocations sociales», ajoute José Ansón de l’UPU. «Investir dans un réseau postal plus étendu et moderne constituerait un facteur essentiel de la politique d’un pays en faveur de l’inclusion financière.» Il ressort aussi des résultats que les postes peuvent augmenter la détention des comptes en devenant des agents de liquidités pour le compte de tiers dans le cas de services financiers transactionnels, par exemple le versement des allocations sociales et les transferts d’argent des migrants. «Indépendamment du modèle d’affaires suivi par les postes, établir un lien entre les comptes et les services de paiement augmente le potentiel des postes pour bancariser les citoyens», souligne Alexandre Berthaud, expert en inclusion financière à l’UPU et co-auteur de l’étude. Pour que le secteur postal puisse déployer son plein potentiel en termes d’inclusion financière, deux facteurs s’avèrent essentiels, ajoute José Ansón, soit assurer la qualité et l’extension du réseau et la connexion des transactions de paiement aux comptes. Plus de 150 représentants de gouvernements, de postes, d’organisations onusiennes et non-gouvernementales, de banques centrales et d’organisations donatrices se joindront à d’autres experts pour ce forum mondial sur l’inclusion financière, qui se tiendra au Centre de conférences internationales de Genève aujourd’hui et demain. L’UPU organise ce forum pour alimenter le débat sur le rôle moteur des postes dans ce domaine. Il est organisé avec le soutien du département fédéral des affaires étrangères suisse et de l’Organisation internationale de la Francophonie. Note à la rédaction: Base de données mondiale sur l’inclusion financière (Global Findex): http://goo.gl/MEi26 Suivez-nous sur Facebook (www.facebook.com/unionpostaleuniverselle ou www.facebook.com/universalpostalunion) et sur Twitter (www.twitter.com/UPU_UN). A propos de l’Union postale universelle Créée en 1874, l’UPU, sise à Berne (Suisse), est une organisation intergouvernementale et constitue le principal forum de coopération entre gouvernements, postes et autres acteurs du secteur postal mondial. Elle assure le fonctionnement d’un réseau véritablement universel qui fournit des produits et services modernes, fixe les règles concernant les échanges postaux internationaux entre ses 192 pays-membres et formule des recommandations visant à stimuler la croissance du volume des échanges postaux et à améliorer la qualité de service au profit des clients. En 2012, quelque 5 millions d’employés postaux ont traité et distribué 350 milliards d’envois de la poste aux lettres des régimes intérieur et international et plus de 6 milliards de colis ordinaires. Quelque 670 000 établissements postaux constituent le plus grand réseau de distribution physique au monde. L’UPU est une institution spécialisée des Nations Unies depuis 1948.
Posté le 24-10-2013