Actualités


Bilan et perspectives de la Poste de Côte d’Ivoire de 2011 à 2013
M. MAMADOU KONATE Directeur Général de la Poste de Côte d’Ivoire, a animé une conférence de presse sur le thème : ’’La Poste de Côte d’Ivoire de 2011 à 2013 : Bilan et perspectives’’. C’était le mercredi 21 août 2013, à IVOTEL, au Plateau. Des l’entame de son allocution, M. Mamadou Konaté a tenu a rappelé qu’en prenant la tête de la Poste de Côte d’Ivoire, la société d’Etat était sinistrée et sous la menace d’un redressement judiciaire, au sortir de la crise postélectorale. Il a ainsi indiqué qu’au plan interne, il s’est engagé à : - Apurer tous les arriérés de salaires dus aux agents de 2011 à ce jour ; - Réactiver l’assurance maladie ; - Régler les arriérés des retraités de 2009 à ce jour ; - Certifier les comptes des exercices de 2005 à ce jour et d’en publier les états financiers par voie de presse ; - Reprendre les transferts de mandats avec la poste du Burkina Faso ; - Ré-ouvrir certains bureaux de poste (Ferké, Bouaké, Séguéla, etc.) ; Ce sont autant d’actions que le Directeur Général a réalisées afin de remettre l’entreprise sur les rails. Dans cette dynamique, le gouvernement soutient la Poste de Côte d’Ivoire. En janvier 2013, il a adopté un plan de redressement évalué à 28 milliards de francs cfa. Selon le Directeur Général de la Poste de Côte d’Ivoire, une bonne partie de cette manne financière relève de l’abandon des dettes fiscales. Le reste sera destiné à financer les départs volontaires des agents, prévus dans le volet social du plan de redressement et la réhabilitation des bureaux saccagés. Ainsi, 200 personnes devraient accepter le départ volontaire d’ici la fin de 2013 et 200 autres personnes en 2014. Soit 400 personnes annoncées sur le départ. « Il y a un besoin de rajeunissement du personnel mais aussi d’équilibre financier. La Poste de Côte d’Ivoire a besoin de sang neuf pour rebondir. L’entreprise a ainsi pu bénéficier d’un appui financier important », a confessé M. Mamadou Konaté. Au niveau international, la Poste de Côte d’Ivoire a retrouvé sa place dans les instances mondiales telles que la Conférence des Postes des Etats de l’Afrique de l’ouest (CPAO), l’Union panafricaine des postes (UPAP) et l’Union postale universelle (UPU). Pour les mois à venir, Mamadou Konaté entend faire de la Poste de Côte d’Ivoire, une entreprise multiservices avec des produits et services tels que le publipostage, l’établissement électronique des actes administratifs, le E-commerce, la livraison de paquets et colis.
Posté le 21-08-2013