Actualités


UNION POSTALE UNIVERSELLE
La Conférence stratégique mondiale se termine avec un appel au secteur postal d’adopter l’innovation Les réflexions nourriront la prochaine stratégie postale mondiale de l’UPU, qui sera adoptée l’année prochaine à Istanbul La Conférence stratégique mondiale de l’Union postale universelle s’est terminée avec la ferme conviction que le secteur postal joue un rôle essentiel dans la formulation de solutions favorisant l’inclusion et permettant à la communauté internationale de réaliser ses objectifs de développement durable. Cependant, selon Bishar A. Hussein, directeur général de l’UPU, l’actuel paradigme postal doit être brisé, et les décideurs – aux niveaux du gouvernement, de la régulation et de la poste – doivent recourir à l’innovation afin d’assurer l’avenir du secteur postal. «Mon ambition est que, d’ici à 2020, nous, tous ensemble, mettions en place un monde postal dont la capacité unique à inclure les populations, les acteurs économiques et les territoires soit reconnue pleinement et exploitée par les gouvernements, les partenaires du développement et les organisations internationales», a déclaré le directeur général dans ses conclusions. «Nous devons créer un monde postal où l’innovation est partagée, promue et nourrie – non pas comme un luxe accessible à un nombre limité, mais comme une réalité pour tous», a-t-il ajouté. Pour en arriver là, Bishar A. Hussein a préconisé une «profonde transformation» de l’UPU d’ici à 2020 afin que les décisions se prennent plus rapidement et plus efficacement. «L’UPU et les postes doivent changer. L’UPU et les postes vont changer. Ensemble, nous allons bouger le monde», a-t-il signalé. L’inclusion et le besoin d’innover et de renforcer la collaboration entre les acteurs de la chaîne mondiale d’approvisionnement ont par ailleurs dominé les débats durant l’événement de deux jours, tenu à Genève en présence de plus de 750 délégués. «L’innovation et l’intégration des réseaux, produits et services sont essentiels pour bâtir un réseau postal sans failles, qui soit au diapason de l’évolution de l’environnement mondial», a précisé le directeur général. Délégués et orateurs ont mis la croissance du commerce électronique et l’évolution des habitudes des consommateurs au rang des principaux défis du secteur postal mondial, certains commerçants en ligne ayant reconnu être en train de concevoir leur propre réseau de livraison. Des dirigeants postaux ont reconnu la capacité du commerce électronique à stimuler les échanges, notamment pour les petites et moyennes entreprises, mais ils ont également souligné à quel point il était important pour les postes de répondre adéquatement à cette croissance, au risque de devenir des réseaux de dernier recours. Bishar Hussein a répondu que l’UPU et ses pays-membres avaient entendu le message très clairement. Il a promis que l’organisation continuerait d’étoffer son programme consacré au commerce électronique afin d’améliorer la fiabilité des réseaux postaux, la prévisibilité de la livraison des envois et la transparence de ses produits et services pour la clientèle à l’échelle mondiale. Face aux nombreuses évolutions dans les domaines des technologies mobiles, des services financiers postaux, des services logistiques, du commerce électronique et d’autres, les délégués ont recommandé une approche renouvelée à la façon dont les gouvernements assurent la régulation du secteur postal. «Tous [ces changements] doivent s’accompagner de régulation d’habilitation», a signalé le directeur général. A aussi été souligné pendant la conférence l’importance de l’obligation du service universel en tant qu’infrastructure essentielle pour soutenir les objectifs en matière d’inclusion. Le réseau postal mondial compte quelque 663 000 bureaux de poste; cela constitue un atout clé afin d’étendre l’inclusion sociale, financière et économique aux citoyens et aux petites et moyennes entreprises partout dans le monde. Quelque 750 délégués représentant 135 pays-membres de l’UPU ont participé à la Conférence stratégique, y compris plus d’une vingtaine de ministres ainsi que de nombreux régulateurs, dirigeants d’entreprises postales et représentants d’organisations internationales et onusiennes. La Conférence était présidée par la République de Côte d’Ivoire. Les conclusions de la Conférence nourriront le processus destiné à ébaucher la prochaine stratégie postale mondiale, qui sera présentée au Congrès postal universel à Istanbul (Turquie) en septembre 2016. A propos de l’Union postale universelle Créée en 1874, l’UPU, sise à Berne (Suisse), est une organisation intergouvernementale et constitue le principal forum de coopération entre gouvernements, postes et autres acteurs du secteur postal mondial. Elle assure le fonctionnement d’un réseau véritablement universel qui fournit des produits et services modernes, fixe les règles concernant les échanges postaux internationaux entre ses 192 pays-membres et formule des recommandations visant à stimuler la croissance du volume des échanges postaux et à améliorer la qualité de service au profit des clients. En 2013, quelque 5,4 millions d’employés postaux ont traité et distribué 340 milliards d’envois de la poste aux lettres des régimes intérieur et international et plus de 6 milliards de colis ordinaires. Quelque 663 000 établissements postaux constituent le plus grand réseau de distribution physique au monde. L’UPU est une institution spécialisée des Nations Unies depuis 1948. Source : Rhéal LeBlanc (Suisse) Contact Rhéal LeBlanc (Suisse) +41 31 350 32 51 / +41 79 345 97 64 (mobile) - rheal.leblanc@upu.int
Posté le 20-04-2015