Actualités


Remise de kits téléphoniques a l` Administration publique 
L ` ANSUT EQUIPE ANANDA
L’Agence nationale du service universel des télécommunications (ANSUT), entend, par l’accès des populations ivoiriennes aux outils et prestations essentielles de télécommunications, prendre toute sa part dans le programme de l’émergence 2020 de la Côte d’Ivoire, à travers la vulgarisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) sur l’ensemble du territoire national. L’ANSUT est chargée de la mise en œuvre des programmes de Service universel des télécommunications pour le compte de l’Etat de Côte d’Ivoire pour permettre à terme l’accès de toute la population aux services de télécommunications de base (internet et téléphonie). Ayant, donc, pour mission, la construction d’infrastructures dans le domaine des TIC et la promotion des nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’ANSUT, selon son directeur général, Euloge Soro Kipeya, a opté pour la technologie Code division multiple Access (CDMA). ‘’Pour la téléphonie mobile, le CDMA est une des techniques pour faire passer plusieurs canaux de communication dont le fax, l’internet, la voix… sur la même fréquence porteuse. Cette technologie permet à plusieurs liaisons numériques d’utiliser la même fréquence porteuse’’ explique M. Soro, lors de la remise des kits téléphoniques à l’administration publique dans la région de l’Iffou. La technologie CDMA qui vient pallier le déficit d’infrastructure de téléphonie fixe sans avoir la contrainte des travaux de génie civil, présente plusieurs avantages. ‘’Il permet la couverture d’un grand nombre de localités en très peu de temps, la réduction des dommages subis par le réseau filaire et surtout l’accès des populations à l’Internet dans les zones de couverture’’, rassure le directeur général de l’ANSUT qui ambitionne de ‘’couvrir près de 5000 localités’’ en téléphonie, télécopie et internet. Pour les responsables de l’ANSUT, le téléphone et la fourniture en internet sont devenus des biens de première nécessité que les gouvernants ont l’obligation de mettre à la disposition des populations. Outre le projet CDMA, l’ANSUT a dans sa besace plusieurs autres projets : le projet 5000 cyber centres, la gouvernance électronique (E-Gouv), E-Agriculture, le réseau panafricain du service en ligne et le centres pour désenclaver les zones rurales et surtout le projet ‘’ un citoyen, un ordinateur’’. Le ‘’projet 5000 cyber centres’’ vise, comme son nom l’indique à créer 5000 cybercentres communautaires dans les villages de plus de 500 habitants pour désenclaver les zones rurales, amener les populations à s’approprier les TIC. Avec le projet ‘’un citoyen, un ordinateur’’, l’ANSUT vise, avant 2015, un objectif de 500 mille familles équipées de kits composés d’un micro-ordinateur avec accès à l’internet. Le programme de gouvernance électronique (e-gouv) permet l’intégration des TIC dans la gestion de l’Etat en vue de développer une offre de services publics plus performants, d’encourager la participation du citoyen au processus de décision et de rendre le gouvernement plus accessible, transparent et efficace. L’ANSUT, créée en 2012, sur les cendres de l’ex-Fonds national des télécommunications (FNT), entend relever le défi de créer une synergie dans l’administration ivoirienne, convaincre des acteurs sur l’utilité et les atouts des TIC pour le mieux vivre des populations, pour une économie numérique, facteur de gain de compétitivité.
Posté le 15-10-2014