Côte d'Ivoire


PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL EN COTE D’IVOIRE : PAS D’INQUIETUDE A SE FAIRE, RASSURE BRUNO NABAGNE KONE

A l’issue du Conseil des ministres, le 16 mai à Abidjan, le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, a rassuré les utilisateurs ivoiriens qu’il n’y avait aucune inquiétude à se faire concernant la protection de leurs données à caractère personnel. Cette intervention fait suite à une polémique qui agite les réseaux sociaux.

« Toutes les données des opérateurs qui interviennent en Côte d’Ivoire sont stockées en Côte d’Ivoire. Nous pouvons le dire avec force. Il n’y a aucune inquiétude à avoir. Vos données personnelles font l’objet de protection. Vos données sont parfaitement encadrées par une loi qui existe aujourd’hui et qui est relativement forte », a rassuré Bruno Nabagné Koné.

Selon lui, le pays s’est doté d’une loi en 2013 qui interdit toute exportation et tout traitement de données collectées en Côte d’Ivoire sans l’autorisation expresse de l’autorité de gestion des données à caractère personnel qui est en l’occurrence, l’Autorité de Régulation des Télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI). 

Toutefois, précise le porte-parole du gouvernement, la Côte d’Ivoire qui a été l’un des premiers Etats africains à se doter d’une telle législation, autorise les opérateurs à commercialiser des services, y compris des services qui peuvent être traités dans le « cloud ». Mais cela, insiste-t-il, avec l’accord préalable de l’abonné, à travers une souscription volontaire.

En Côte d’Ivoire, a affirmé le ministre, l’opérateur qui a obtenu l’autorisation d’un tel service ne l’a pas encore lancé. Et il n’a, à ce jour, aucun souscripteur. 

Source

Posté le 17-05-2018