Côte d'Ivoire


JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA : LA DECLARATION DE LA MINISTRE DE LA SANTE ET DE LUTTE CONTRE LE SIDA

A l’instar des pays de la communauté internationale, la Cote d’ivoire commémore la Journée mondiale de lutte contre le sida célébrée tous les 1erDécembre de chaque année. Pour cette année marquant la 28ème journée mondiale de lutte contre le sida, le thème retenu est « Zéro transmission mère-enfant, Zéro décès lié au VIH chez l’enfant » avec pour slogan « Pour l’élimination du VIH chez l’enfant, je m’engage! ». Pour cette édition 2015 de la Campagne Mondiale de Lutte contre le Sida, la Côte d’Ivoire a décidé de mettre un accent particulier sur le renfoncement de la lutte contre le sida ciblant le couple Mère-Enfant. Ainsi, il sera organisé

un village communautaire est ouvert à la population du 29 novembre au 1er décembre 2015 sur l’esplanade du palais de culture et dans les locaux du PNLS sis au dispensaire du pont FHB,
une marche en la mémoire des disparus du sida "candle light" organisée par le Ministère de Santé et de Lutte contre le Sida en collaboration avec le RIP+ le 30 novembre 2015,
une semaine de dépistage du VIH ciblant la population générale sera organisée dans les structures de santé offrant le dépistage et des activités de dépistage à l’endroit des populations hautement vulnérables dans la communauté par les ONG identitaires du 1er au 5 décembre 2015
une semaine bilan de la lutte contre le sida (Journées bilans prévention/activités communautaires, PTME, Traitement ARV et recherche en Côte d’Ivoire). Elle permettra aux acteurs de présenter leurs interventions, les résultats obtenus et de partager les bonnes pratiques ainsi que les leçons apprises du 08 au 11 décembre 2015.

A cet effet, Dr Raymonde GOUDOU COFFIE, Ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida invite les populations ivoiriennes à participer massivement aux activités qui se tiendront pour une meilleure réduction du taux de prévalence du VIH/SIDA. Par ailleurs, il convient de rappeler qu’en Côte d’Ivoire l’épidémie du sida est de type généralisé. Selon les résultats de l’enquête démographique de santé publiée en 2012, la prévalence est de 3.7% dans la population générale de plus de 15 ans. Ce qui confirme la dynamique à la baisse. Selon les données rapportées en routine, plus de 1 ,9 millions de personnes ont été dépistées pour le VIH et reçu le résultat de leur test, dont plus de 68 000 positifs. En PTME, plus de 600 000 femmes enceintes ont reçu le test VIH dont plus de 11 000 positives. La prévalence VIH parmi les personnes testées est en régression depuis 2010 allant de 8.1% à 3.5% en 2015 en passant par 6% en 2013 et 5,3% en 2013.

Il en est de même pour la prévalence parmi les femmes enceintes testées pour le VIH qui est passée de 4.2% en 2010 à 1.7% en 2015 en passant par 2.8% en 2012. La proportion de femmes Enceintes séropositives au VIH ayant reçu des médicaments ARV pour réduire le risque de transmission mère-enfant du VIH est passée de 50,1% en 2012 à 91,9% en 2014, soit une hausse de plus de 40%. De 2013 à 2014, l’utilisation des services de PTME par les femmes enceintes, elle est passée de 79,1% à 86,5%. Toutes fois, malgré cette tendance générale à la baisse, certains efforts restent à faire pour l’élimination de la transmission du VIH au sein de la population.

Ainsi, à l’occasion de cette édition 2015 de la Campagne Mondiale de Lutte contre le Sida, la Côte d’Ivoire a décidé de mettre un accent particulier sur le renforcement de la lutte contre le sida ciblant le couple Mère-Enfant. En effet, la transmission du VIH de la mère à l’enfant constitue la principale source d’infection à VIH chez l’enfant. Il faut aussi rappeler que 50% des enfants infectés par le VIH meurent avant leur deuxième anniversaire, s’ils ne reçoivent pas des soins adéquats. Vu les difficultés rencontrées sur le terrain pour identifier et mettre les enfants vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral, la Côte d’Ivoire a retenu comme thème pour cette année « Zéro transmission mère-enfant, Zéro décès lié au VIH chez l’enfant » ; avec pour slogan « Pour l’élimination du VIH chez l’enfant, je m’engage! ».

Par ce thème, la Côte d’Ivoire s’engage résolument dans l’élimination du sida pédiatrique, étape importante dans l’atteinte des objectifs 90-90-90 d’ici 2020. Ainsi notre pays ambitionne faire du traitement du sida chez l’enfant, une stratégie pour aider à mettre fin à l’épidémie du sida.


Source : Sercom MSLS
 

Posté le 04-12-2018