Actualités


Forum mondial des CEO de l'UPU à  Moscou, du 17 au 19 septembre 2017
Les dirigeants postaux du monde dégagent une vision précise de la réforme du secteur. L’événement, organisé par l’UPU et accueilli par la poste russe du 17 au 19 septembre, a réuni près de 60 dirigeants postaux du monde entier, parmi lesquels le DG de la Poste de Côte d’Ivoire, Isaac GNAMBA-YAO, pour débattre de la façon de stimuler la croissance pluridimension¬nelle et du pourquoi et du comment d’une stratégie postale. «En réunissant les directeurs généraux pour la seconde fois, il est clair que ce forum devient l’endroit idéal permettant aux dirigeants postaux de trouver ensemble des solutions visant à faire avancer le sec¬teur. Nous avons entendu, de la part des participants venus du monde entier, diverses stratégies ayant fait leur preuve que les directeurs généraux peuvent appliquer à leur poste», a déclaré Bishar A. Hussein, Directeur général du Bureau international de l’UPU Nikolay Podguzov, Directeur général de la poste russe, a indiqué que « Le Forum des CEO est une plateforme exceptionnelle où nous pouvons échanger des idées sur des sujets capitaux et rencontrer nos partenaires.» Le forum de cette année a permis aux directeurs généraux d’établir un diagnostic du contexte dans lequel les postes opèrent, d’examiner la façon dont elles répondent actuellement aux besoins des parties pre¬nantes et, enfin, de définir des modèles commerciaux potentiels à mettre en œuvre dans leurs postes respectives. Il est clairement ressorti des débats que la croissance de l’économie et du commerce, l’évolution démo¬graphique et l’essor du commerce électronique étaient tous des facteurs généraux impactant les postes. Ces facteurs, associés aux attentes de la clientèle en matière de services numériques personnalisés et immédiats et aux exigences gouvernementales en faveur d’un service universel, ont créé à la fois des défis et des opportunités pour les postes. Les directeurs généraux ont souligné que la pression des gouvernements à vouloir proposer certains services à perte, combinée au manque d’investissement public dans les infrastructures postales, ainsi que les restrictions en matière de gestion des capitaux rendaient difficile leur projet de modernisation de leurs services. Par ailleurs, ils ont mis en avant le défi de sensibiliser les employés à la nécessité de moderniser les services. Certains pays en développement devaient, à l’évidence, relever le défi de servir deux types de clientèles: les clients urbains connectés à Internet et ceux ruraux dépendant des services postaux de base sur support papier. Malgré l’ampleur des défis, les dirigeants postaux ont vite annoncé des solutions potentielles. Par exemple, des directeurs généraux ont proposé que les postes coopèrent avec les gouvernements pour redéfinir l’obligation de service universel et qu’elles les sensibilisent davantage au potentiel de la poste en tant que moteur de la viabilité socio-économique. Il s’est confirmé que le Forum mondial des directeurs généraux, institué par l’UPU, constitue pour les dirigeants postaux une excellente occasion de se comparer entre eux. Le Directeur général du Bureau inter¬national de l’UPU a rappelé aux directeurs généraux que l’UPU est prête à les aider pour définir et redéfinir leur obligation de service universel et à fournir aux gouvernements, aux régulateurs et aux opérateurs les solutions techniques et l’assistance nécessaire au développement de leurs infrastructures postales. L’UPU a déjà débuté les préparatifs de l’édition 2018 du forum et a annoncé que la Turquie en serait le pays hôte. Le Directeur général du Bureau international de l’UPU s’est montré confiant quant à la réussite du prochain forum, compte tenu de l’organisation réussie du Congrès postal universel 2016 à Istanbul. Le lieu et la date du forum 2018 seront annoncés par l’UPU ultérieurement.
Posté le 28-09-2017