Côte d'Ivoire


DEVELOPPEMENT DES SERVICES POSTAUX: UN ATELIER SUR LA TRANSFORMATION NUMERIQUE ET LA DIVERSIFICATION DES SERVICES POSTAUX EN AFRIQUE

La ville de Grand-Bassam abrite depuis ce lundi, 11 février 2019, un atelier sur «la transformation numérique et la diversification des services postaux en Afrique», organisé à l’initiative de l’Union Postale Universelle (UPU) et de l’Union Panafricaine des Postes (UPAP).

Placée sous l’égide du Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste, la cérémonie d’ouverture a été présidée, par M. Henry DJOMAN, Directeur de Cabinet du Ministre Claude Isaac DE, qui a salué la tenue d’un tel atelier car, dira-t-il, « le Gouvernement ivoirien souhaite naturellement faire de l’économie numérique la locomotive de notre pays vers l’émergence ». Poursuivant son propos, le représentant du Ministre de l’Economie numérique et de la Poste s’est réjoui du choix de la Côte d’Ivoire pour abriter cette importante rencontre, rappelant au passage, «le lancement en décembre 2018, du projet e-com@africa, ainsi que d’autres évènements à accueillir dans notre pays, à savoir, le symposium sur l’EMS en mai prochain et le Congrès de l’UPU en août 2020».

Pour le Directeur général de la Poste de Côte d’Ivoire, Isaac Gnamba-Yao, le thème de cet atelier est véritablement d’actualité : «En effet, avec la technologie qui ne cesse d’évoluer, des pans entiers de l’économie sont voués à disparaître et à être remplacés par de nouvelles opportunités de développement. En nous fondant sur de telles réflexions, nous convenons qu’il y a nécessité pour nos postes de se transformer et de diversifier leurs prestations suivant l’évolution des besoins des citoyens» at-il indiqué.

Il convient de souligner que cette rencontre est une initiative de l’UPU, qui est inscrite dans son projet de modernisation et de diversification du réseau postal, contenu dans le deuxième objectif de la stratégie postale mondiale d’Istanbul, approuvé lors du Congrès de 2016 en Turquie.

Selon Salam SANFO, Coordonnateur régional de l’UPU pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, représentant le Directeur général du Bureau International «le passage au numérique est devenu une priorité stratégique pour les postes qui souhaitent rester dans la course. Dans le monde entier, les opérateurs postaux mettent en œuvre les nouvelles technologies afin de s'adapter aux exigences des clients en matière de services électroniques».

Le premier responsable de l’UPU en Afrique de l’Ouest et du Centre observe avec satisfaction les avancées déjà réalisées en la matière par certains opérateurs postaux : «nombre de postes offrent déjà des services électroniques de base, tels que le suivi et la localisation en ligne, la poste électronique, le courrier hybride et la notification par voie électronique. Certaines postes proposent même des services en ligne plus avancés, tels que l'identité numérique, des applications pour téléphones mobiles et l'intégration de site web», a-t-il révélé.

En Côte d’Ivoire, la Poste propose divers produits par le canal du digital, notamment un portail web (www.laposte.ci), une plateforme de commande en ligne des documents administratifs (www.documents.ci), un site de e-commerce (www.sanlishop.ci) dédié à la vente des produits made in Côte d’Ivoire et un Centre National de Courrier Hybride.



Le projet régional portant sur la transformation numérique et la diversification des services postaux en Afrique qui est mise en œuvre au cours du cycle 2017-2020, et vise à appuyer les pays bénéficiaires dans l’élaboration de stratégies pour la transformation numérique, de sorte que les postes puissent participer à l’économie numérique et contribuer au programme de développement durable à l’horizon 2030.

L’UPU exhorte les pays-membres à rechercher des stratégies qui permettent de mieux cerner le réseau postal comme facilitateur et contributeur au développement des pays, pour qu’il prenne toute sa place dans l’atteinte des objectifs du développement durable.

Les travaux de cet atelier qui sont meublés par des formations délivrées par d’éminents experts venus de l’UPU, des exposés et des partages d’expériences, devront déboucher sur des recommandations pertinentes convertibles en programmes d’actions, pour l’implémentation de projets numériques en vue de la satisfaction des populations.

Le choix de la Côte d’Ivoire pour abriter cet atelier, n’est pas fortuit. En effet, c’est le pays hôte en 2020 du prochain Congrès postal mondial, et tout récemment, désigné comme hub du e-commerce dans le cadre du projet ecom@africa. 

L’UPU confirme ainsi que la Côte d’Ivoire est un pays modèle, un pays pilote, un laboratoire des projets novateurs à dupliquer dans d’autres pays.

 

Source: https://news.abidjan.net/h/652563.html

Posté le 13-02-2019