Côte d'Ivoire


CACAO : LE GOUVERNEMENT IVOIRIEN VISE UNE TRANSFORMATION LOCALE DE 50% DE SA PRODUCTION A L’HORIZON 2020

A l’occasion de la pose de la première pierre de la nouvelle ligne de transformation d’une capacité de 20 000 tonnes de la Société africaine de cacao (SACO), le 16 mai à Abidjan, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a annoncé que son gouvernement vise une transformation locale de 900 000 tonnes, soit 50% de sa production à l’horizon 2020.

« L’ambition de la Côte d’Ivoire est de transformer 900 000 tonnes, soit 50% de sa production de cacao à l’horizon 2020. Pour ce faire, le gouvernement ivoirien a élaboré une politique industrielle qui met l’accent sur le renforcement du lien production-transformation de l’ensemble de nos matières premières, dont particulièrement le cacao et l’anacarde », a annoncé Amadou Gon Coulibaly.

Le Premier Ministre a précisé que l’objectif visé est de créer plus de valeurs ajoutées localement et de nombreux emplois décents et durables pour notre jeunesse. Il a appelé les industriels à faire confiance à la Côte d’Ivoire qui « continuera les réformes pour améliorer la compétitivité des unités de transformation des fèves de cacao ». Car, l’objectif du gouvernement, a-t-il souligné, est d’accélérer la transformation structurelle de notre économie par l’industrialisation.

« Dans le souci d’accompagner les entreprises à aller encore plus loin dans la transformation du cacao, le taux du Droit unique de sortie (DUS) a été porté à 0% sur le chocolat et les produits finis à base de cacao produits en Côte d’Ivoire », a relevé le Chef du gouvernement.

Selon le Premier Ministre, le secteur du cacao contribue à hauteur de 20% au PIB et fait vivre entre 5 et 6 millions de personnes.

Source
 

Posté le 17-05-2018